vendredi 13 février 2015

"Le mat et le luisant"









Tel le boulanger, je pétris ma pâte. J'en fais une petite boule adéquate à mes mains. Une fois mon pâton terminé, je le malaxe, le tord, l'use, le déchire, le frappe, le roule, croche mes doigts à l'intérieur. La terre se laisse remodeler. Je stoppe mon façonnage.

Plus tard, je panse et maquille ses plaies.

1 commentaire: